lettre du Président du CCREAT janvier 2017

Lʼacupuncture occupe-t-elle une place importante dans la demande de soins ?

La société française, éduquée et informée, regarde lʼoffre de soins avec un œil critique. Sans tourner le dos à la médecine conventionnelle, elle module ses besoins et ses attentes, en fonction du bien-être quʼelle espère. Lʼacupuncture y occupe une place privilégiée et la demande est croissante.

Cette place répond-t-elle à des options sanitaires ?

LʼAcadémie de Médecine, dont le jugement fait autorité, lʼa reconnue comme une “thérapie complémentaire” dans un rapport publié le 5/11/2013. Selon le Vidal, “les auteurs du rapport ont identifié 3 000 essais cliniques randomisés sur les effets de l’acupuncture, et des revues Cochrane (méta-analyses) dans 40 indications. Lʼacupuncture, lʼhypnose, lʼostéopathie et le tai-chi sont les techniques complémentaires les plus riches en publications indexées”

lire le document en cliquant sur le lien: